Nous contacter / Contact us Page d'acceuil / Home Page

  
 Le Québec minéral -- TUCSON 2006 - Rapport 3


52ième Exposition annuelle des gemmes et minéraux de Tucson,
Gemmes et Minéraux du Canada

Journées du 10 et 12 février 2006

Il est possible de visiter l’ensemble des expositions de Tucson sans disposer de véhicule. En effet, un service de navettes gratuites (en fait, deux compagnies opèrent différents circuits) permettent de relier rapidement les divers site. Bien sûr, si l’on veut passer d’un site éloigné à un autre tout aussi excentré, il est possible qu’un transfert soit requis. Ce fut une agréable surprise pour moi, car je ne connaissais pas l’existence de ce service. Afin de profiter de ce service, il faut toutefois loger dans un hôtel non loin d’un point de chute d’une navette. En réservant plusieurs mois d’avance, il est peut-être possible d’obtenir de bons tarifs pour une chambre dans un hôtel proche de l’action ; autrement, les tarifs semblent être plutôt élevés pour les hôtels les mieux situés (sans compter qu’ils peuvent afficher complet assez rapidement). Toutefois, si l’on veut visiter le moindrement la région, il devient nécessaire de louer une voiture. Tucson est une ville très vaste, très horizontale aussi, il n’y a presque pas d’édifices en hauteur. Les montagnes de l’Ouest sont magnifiques et il s’agit d’une région propice aux randonnées dans le désert. À ce titre, je recommande chaudement la visite du Arizona Sonora Desert Museum, de renommée mondiale, ainsi que le Saguaro West National Park. C’est l’endroit tout indiqué pour y voir les cactus saguaro, des géants du désert à la longévité remarquable (entre 100 et 150 ans). Le climat désertique de Tucson, du soleil, très peu d’humidité, se prête particulièrement bien à ces activités.

 

La visite des expositions satellites peut réserver des surprises. Ces expositions se déroulent dans des chambres d’hôtels ou encore dans de grandes tentes ouvertes. Dans certaines chambres, il y règne un joyeux bazar, tandis quie dans d’autres, tout est impeccablement présenté. Avec beaucoup de patience et de temps, tout colectionneur y trouvera son compte. Il faut toutefois se méfier de certaines pratiques, soit le huilage de pièces pour les rendre plus lustrées et cacher les défauts, ainsi que les pièces montées, recollées ou encore, fabriquées en laboratiore. Seul un oeil aiguisé, la connaissance de ces techniques et une certaine méfiance sont susceptibles d’éviter l’achat de telles pièces.

 

Il faut raisonnablement au moins trois jours pour visiter à un rythme rapide les exposition consacrées aux minéraux, incluant l’exposition principale. D’ailleurs, il y a tellement de pièces qu’à partir d’un certain temps, on ne les remarque plus individuellement. Il n’est donc pas mauvais de se distraire un peu entre les visites de sites. D’ailleurs, j’ai remarqué lors de ma deuxième visite à l’exposition principale des pièces que je n’avais pas vues la première fois.

 

Somme toute, cette première visite à l’exposition de Tucson fut vraiment très agréable, bien que je n’ai pas réussi à trouver ce que je recherchais, soit de beaux minéraux du Québec, de bonne qualité mais qui ne coûtent pas 4 000 $! Je poursuivrai donc différemment ma recherche pour ces pièces, sur le terrain notamment. Les gens à Tucson sont acceuillants, ils discuteront volontier avec les visiteurs de l’histoire de la ville, du désert environnant ou d’autre sujets plus controversés. Je souhaite à tout collectionneur la chace de visiter cet événement, personnellement, j’en garde un excellent souvenir.

  Accueil
Localités
Minéraux
Musées
Liens, références
Forum public
Nous contacter

Rapport 1   Rapport 2    Photographies
 

 

Navigation sur le site
Accueil

  


Copyright 2004-2006 François Létourneau, www.quebecmineral.com

Dernière mise à jour :